Vélo & Territoires

Inscription à la newsletter

Accueil Actualités Vélo & Territoires lance l’actualisation du Schéma national vélo

Vélo & Territoires lance l’actualisation du Schéma national vélo

Les territoires poursuivent l’objectif d’achever la réalisation des itinéraires du Schéma national vélo à l’horizon 2030. Pour tenir ce cap, il est important d’en proposer une vision évolutive : anticiper ses modifications substantielles, supprimer les fuseaux jamais programmés, allonger certains itinéraires, ajouter des barreaux stratégiques, voire ajouter un itinéraire complet*. À l’instar de l’actualisation de 2010 et des procédures conduites tous les trois ans sur le Schéma européen EuroVelo, il est possible et souhaitable de modifier le Schéma national vélo existant ou de le compléter. À cet effet, Vélo & Territoires, coordinateur du réseau national cyclable, lance l’actualisation du Schéma national vélo en cette fin d’année.

Procédure

Vélo & Territoires conduit cette campagne d’actualisation en sa qualité de centre national de coordination pour le suivi du Schéma national vélo, en lien étroit avec les territoires et l’État. Il anime les travaux d’un comité de suivi sur ce sujet entre octobre 2018 et fin 2019 au plus tard. L’objectif est d’en communiquer les premiers résultats aux 23es Rencontres Vélo & Territoires en Maine-et-Loire. Le calendrier prévisionnel pour cette campagne d’actualisation a été présenté au 8e Club Itinéraires à Chambéry et un courrier officiel sera adressé à toutes les régions et tous les départements français, ainsi qu’à tous les EPCI adhérents à Vélo & Territoires courant décembre. L’actualisation du Schéma national vélo a vocation à se renouveler à intervalles réguliers.

Critères

Plusieurs cas de figure peuvent se présenter. Vélo & Territoires est attentif aux critères du cahier des charges national véloroutes et voies vertes de 2001 et à la traversée d’au moins deux régions. En dehors de ces caractéristiques socles, les itinéraires ne peuvent pas être considérés comme relevant du Schéma national vélo. Cela n’empêche pas de les traiter dans le cadre d’un schéma régional, départemental ou local par ailleurs.

Historique

Le Schéma national vélo de 2018 est le fruit de documents stratégiques successifs. En 1998, une première carte adoptée par le Comité interministériel d’aménagement et de développement du territoire (CIADT) proposait des fuseaux irriguant la France de véloroutes et voies vertes et lui adossait en 2001 un cahier des charges pour en fixer les conditions de réalisation. En 2007, un premier inventaire en précisait l’avancement et les tracés. En 2010, à la faveur de sa numérotation, de nombreux itinéraires ont complété le Schéma national vélo, de nouveau adopté par le CIADT. Depuis, le suivi géomatique et systématique de ce Schéma national vélo par Vélo & Territoires permet chaque année de mesurer et de suivre la progression, les évolutions et les progrès de ce dernier.


*

Ajout de nouveaux itinéraires – Les itinéraires ajoutés au Schéma national vélo devront remplir l’ensemble des critères suivants :

  • Être des itinéraires principaux (les variantes ne sont pas acceptées),
  • Être basé sur des véloroutes régionales ou départementales existantes dans les territoires concernés,
  • Concerner au moins deux régions,
  • Présenter un linéaire d’au moins 100 km,
  • Être facile à promouvoir et offrir une identité nationale et un nom reconnaissables (marketing potentiel),
  • Disposer d’une mise en œuvre programmée (plan d’actions, gouvernance, partenariat, financements),
  • Avoir une signalisation de l’itinéraire conforme aux recommandations nationales en vigueur (fiche Certu N°28), lisible et continue dans les deux sens de circulation.

Suppression d’itinéraires – Vélo & Territoires proposera la suppression d’itinéraires « sous-performants ». Ces derniers, inscrits au Schéma national vélo, n’ont fait l’objet d’aucune réalisation ou d’aucune planification de réalisation depuis 2010 d’après les données transmises à Vélo & Territoires. Sans réaction des porteurs de projets à ces propositions de suppression, les itinéraires « sous-performants » concernés seront supprimés du Schéma national vélo 2019 à l’issue de la consultation. Pour le cas où une proposition de suppression est remise en question par les porteurs de projets, ces derniers devront établir le caractère tangible de la réalisation de l’itinéraire concerné par la production des éléments suivants :

  • Présenter les schémas directeurs reprenant les itinéraires concernés de moins de 5 ans,
  • Proposer un plan de mise en œuvre et les documents de programmation de moins de 2 ans,
  • Présenter une lettre de soutien des collectivités concernées (régions + départements + intercommunalités),
  • Fournir les cartes, plans d’implantation, budgets, programmation, etc. afférant à l’itinéraire.

Modifications de tracé – Les itinéraires peuvent par ailleurs être rallongés ou modifiés de manière substantielle. Dans ce cadre, les porteurs de projet devront le signaler à la faveur de l’actualisation dans les cas suivants :

  • Extension d’un itinéraire (changement de son point de départ/d’arrivée),
  • Modification substantielle de tracé concernant deux régions minimum et + de 100 km.

Schéma & Itinéraires