Vélo & Territoires

Inscription à la newsletter

Accueil Politiques cyclables Data vélo et modèles de données Schéma de données du stationnement cyclable

Schéma de données du stationnement cyclable

Mis à jour le 24 juin 2021

Malgré un contexte d’augmentation de la pratique, le vol de vélo reste un des freins majeurs pour nombre de potentiels usagers dans leurs déplacements quotidiens. Les aménageurs l’ont bien compris et travaillent au renforcement de leur offre de stationnement. Le Schéma de données sur le stationnement cyclable entend harmoniser la description de ces équipements et accompagner les collectivités dans la diffusion de ces données en OpenData. In fine, une information fiable et homogène sera disponible pour les usagers.

Contexte et origines

Initiée par Transport.data.gouv, la création du Schéma de données sur le stationnement cyclable s’inscrit dans une démarche de standardisation de la donnée vélo, et plus largement d’ouverture des données pour améliorer l’information usager. La création de cet outil est le fruit d’une démarche participative qui a rassemblé 25 acteurs du secteur, des collectivités, des associations dont Vélo & Territoires et des réutilisateurs potentiels de la données, , le temps de deux ateliers en novembre 2020 et février 2021. Une première version stable du Schéma a été diffusée en juin 2021.

Principes et contenus du Schéma

Un objet géométrique par site de stationnement (ponctuel)

Pour faciliter sa mise en œuvre, le stationnement est numérisé comme une donnée ponctuelle. Un point correspond à l’emplacement géographique d’un stationnement ou du centre d’un aménagement regroupant plusieurs stationnements aux mêmes caractéristiques.

Des champs descriptifs du type de stationnement

Plusieurs champs décrivent l’aménagement : capacité totale (en nombre de vélos), capacité à accueillir des vélos spéciaux (type cargo),type d’accroche (cadre, roue, les deux, etc.), nature du mobilier (arceau, râtelier, rack, potelet, etc.) et les conditions d’accès (libre, abonnement, etc.)

Des informations qualifiant le niveau de sécurité du stationnement

En complément, une série d’attributs précise le niveau de sécurité et de service. Le type de protection peut être indiqué (stationnement non fermé, consigne collective fermée, box individuel, etc.) et il est possible de noter la présence ou non d’une toiture pour protéger l’équipement, d’un dispositif de surveillance (vidéosurveillance, gardiennage) ou encore d’éclairage.

Des identifiants permettant l’interopérabilité des données vélo

Le Schéma a été conçu pour faciliter le dialogue avec d’autres sources et modèles de données. Les collectivités travaillant avec OpenStreetMap peuvent par exemple renseigner l’identifiant d’un stationnement importé depuis cette base et donc conserver ce lien.

Interopérabilité avec le référentiel « Equipements vélo »

Pour permettre la remontée des données stationnements vélo dans le référentiel « Equipements vélo » et inversement, les éléments relatifs aux stationnements dans le référentiel « Equipements vélo » ont été adaptés. Certaines valeurs ont été reprises dans les types d’équipement et les sous-types et certains champs ont été ajoutés comme la protection du stationnement.

Des outils d’aide à destination des collectivités

 Pour faciliter le déploiement du Schéma, Transport.data.gouv propose plusieurs outils :

Un outil évolutif

La dernière version du Schéma de données sur le stationnement cyclable est téléchargeable sur schema.data.gouv et sur le dépôt Github dédié. Tout producteur ou utilisateur de données peut contribuer à son amélioration. L’objectif est de s’adapter aux besoins dans la durée. Pour s’assurer que les modifications proposées conviennent à tous, un processus de vote est mis en place selon une procédure spécifique encadrée par Transport.data.gouv.

Schema.data.gouv.fr est l’initiative de data.gouv.fr de référencement des schémas de données publiques pour la France. Les schémas de données permettent de décrire des modèles de données dont l’existence est justifiée par voie réglementaire ou par voie d’usage, et de les diffuser au niveau national. La création d’un schéma peut se baser sur un modèle existant (d’un autre pays de l’Union européenne par exemple) ou être construit de toute pièce si la thématique n’a pas encore été modélisée.

Politiques cyclables