Vélo & Territoires

Inscription à la newsletter

Accueil Observatoires Observatoire national des véloroutes et voies vertes Schéma de données sur les aménagements cyclables

Schéma de données sur les aménagements cyclables

Mis à jour le 26 septembre 2020

Sous l’impulsion de ses collectivités adhérentes, Vélo & Territoires lance les travaux de création d’un nouveau standard de données sur les aménagements cyclables en 2020. 

Cette demande s’inscrit dans le cadre d’un accroissement des besoins en termes d’échanges de données qui se heurte à des difficultés d’interopérabilités entres les différents types et formats de données. Vélo & Territoires, dans le cadre des travaux liés à l’Observatoire national des véloroutes et voies vertes (ON3V), a constaté que les adhérents produisent des données fortement hétérogènes au niveau des formats des fichiers échangés qui présentent, par ailleurs, des structures disparates. Cela entraîne des difficultés pour le traitement des données, pour leur réutilisation, pour leur croisement et, d’une manière générale, ralentit leur circulation.

A ces questions techniques s’ajoutent des questions d’ordre réglementaire. L’Open Data s’est développé à partir des années 1990 et a donné naissance à un ensemble législatif, à l’échelle nationale et européenne (en premier lieu la Directive INSPIRE), qui contraint les collectivités à laisser un libre accès à leurs données environnementales. C’est pourquoi, la question de la standardisation et de l’ouverture des données sur les aménagements cyclables ne relève pas uniquement d’un besoin pratique et technique des collectivités, mais répond à un cadre juridique qui s’impose à tous.

Objectif de l’étude

L’objectif de l’étude est de faire un état des lieux de l’existant en termes de données sur les aménagements cyclables et de proposer un schéma de données sur les aménagements cyclables. Il s’agit de réfléchir à la mise en place d’une infrastructure de données spatiale (IDS) pour les données sur les aménagement cyclables, intégrée à l’IDS européenne créée par la Directive INSPIRE.

Cette infrastructure, en tant qu’entité socio-technique, intègre des éléments matériels, techniques, humains et organisationnels qui interagissent. Il est donc nécessaire de conserver une conception large et ouverte de la problématique de la standardisation des données.

Méthodologie

Première étape : état des lieux de l’existant en termes de données sur les aménagements cyclables

  • Analyse comparative des données disponibles (dont OSM)
  • Enquête auprès des adhérents de Vélo & Territoires (questionnaire clos depuis le 15 mai)

Deuxième étape : synthèse des besoins

  • Synthèse des normes techniques européennes INSPIRE
  • Rédaction de fiches techniques résumant les spécifications à respecter lors de la création de données

Troisième étape : mise en œuvre

  • Proposition d’un schéma de données
  • Mise en place du processus de standardisation auprès du CNIG

Calendrier

  • 15 mai : fin de l’enquête en ligne
  • 8 juin : présentation des résultats de l’enquête (Copil 2)
  • 8 juillet : élaboration d’un premier schéma de données (Copil 3)
  • 19 août : validation du schéma de données sur les aménagements cyclables (Copil 4)
  • Octobre : mise en place du schéma de données sur data.gouv
  • Décembre : début de la standardisation avec le CNIG

Copil 

Vélo & Territoires anime un groupe de travail composé des représentants de collectivités, de transport.data.gouv (la plateforme nationale de publication de données sur les transports en open data), du Club des villes et territoires cyclables et de la FUB, par le biais de l’ADAV durant les deux premières phases de ce projet. Quatre concertations/réunions sont prévues. Le Copil a pour fonction d’établir la synthèse des besoins des différents acteurs concernés et d’élaborer un cahier des charges technique concernant la mise en place de ce schéma de données.

Pour aller plus loin :

  • Article de Vélo & Territoires présentant le projet
  • Une question ? N’hésitez pas à prendre contact avec Thomas Montagne en charge de ce projet au sein de Vélo & Territoires : thomas.montagne@velo-territoires.org

Observatoires