Vélo & Territoires

Inscription à la newsletter

Accueil Actualités La V50 continue son échappée

La V50 continue son échappée

Une soixantaine de partenaires de la V50 baptisée désormais « L’Échappée bleue, Moselle-Saône à vélo » se sont réunis le 11 septembre à Trévoux pour définir ensemble la feuille de route de l’itinéraire. Un moment fort sur le territoire de la communauté de communes Dombes Saône Vallée, qui donne la mesure de la mobilisation autour de ce projet. Le cap est donné pour une ouverture à l’été 2020.

27 collectivités partenaires

« Il y a à peine un an et demi que se tenait la première réunion de concertation autour de la V50. Nous sommes aujourd’hui 27 collectivités partenaires du comité d’itinéraire. Nous avons d’ores et déjà l’assurance de disposer d’un budget solide sur trois ans » souligne Jean-Jacques Sombsthay, président de Destination 70, pour le département de la Haute-Saône, chef de file du comité d’itinéraire. « La dynamique à l’œuvre sur ce projet est tout à fait remarquable et devrait nous permettre d’aboutir assez vite à un produit touristique d’envergure nationale et internationale » ajoute Marc Pechoux, maire de Trévoux et vice-président de la communauté de communes de Dombes Saône Vallée. Parmi les 27 partenaires engagés à ce jour, les trois régions traversées sont mobilisées, en témoigne l’intervention de Nicolas Daragon, vice-président de la région Auvergne-Rhône-Alpes : « Même si la V50 en Auvergne-Rhône-Alpes ne représente que 11 % de la totalité des 700 km, nous partageons une vision commune sur l’itinéraire, qui doit être volontariste et positive, pour aboutir à un itinéraire structuré à l’horizon 2020. La Région s’engage pleinement dans ce projet qui fait sens au très fort potentiel ».

31 actions réparties dans 12 objectifs

L’accent est maintenant mis sur la réalisation du plan d’actions. Au programme en 2018 et 2019 ? L’écriture d’un guide de signalisation, la production de supports de communication, la construction d’un site Internet, premières participations à des salons, recensement des points d’intérêt touristique … Une feuille de route ambitieuse liste 31 actions réparties en 12 objectifs sur lesquels chaque partenaire est mobilisé, en témoigne la mobilisation technique d’une dizaine de territoires dans chaque groupe de travail. « Les partenaires travailleront à la renommée de ce bel itinéraire dans le cadre des actions mises en place par le comité d’itinéraire mais également via leurs événements respectifs, en ambassadeurs de L’Échappée bleue », explique Yves Sejourné, conseiller régional du Grand-Est.

Un itinéraire déjà praticable

Pour L’Échappée bleue, « nous disposons d’un taux de réalisation bien supérieur à d’autres itinéraires déjà promus. Ce n’est pas étonnant qu’il soit déjà parcouru par des touristes à vélo français et allemands notamment » rappelle Nicolas Poulouin, organisateur d’une randonnée à vélo militante sur la V50 du 24 juin au 8 juillet dernier pour l’association Vélo Mobilités Grand-Est. Le constat de la délégation de l’Association Française pour le développement des Véloroutes et des Voies Vertes ? Un itinéraire en majorité en site propre (68 %), doté d’un bon revêtement (à 86 %) et sécurisé (à 82 %). Si la qualité de la signalisation reste encore à améliorer, les collectivités y travaillent. La communauté d’agglomération d’Épinal vient ainsi de jalonner l’ensemble des 75 km de L’Échappée bleue dans le département des Vosges pour un total de 160 000 € HT. Les panneaux en bois de hêtre réalisés par une entreprise locale reprennent l’identité visuelle de l’itinéraire définie lors du dernier comité de pilotage à Épinal. Le département de la Haute-Saône recouvrira d’adhésifs à l’effigie de l’identifiant définitif les panneaux de signalétique directionnelle déjà posés sur lesquels figure encore l’ancienne dénomination « Charles de Téméraire »

Théo Vintaer

À la visite de la maison éclusière de Parcieux

Une visite à vélo sur les bords de Saône était proposée par la communauté de communes Dombes Saône Vallée. L’occasion pour les partenaires de découvrir la cité historique de Trévoux, ancienne capitale de la Principauté de Dombes, et le secteur sud de la V50 en direction de Lyon. Descendant le chemin de halage, les participants ont visité la maison éclusière de Parcieux et son barrage à aiguilles aujourd’hui disparu. Fortement impliquée dans le développement touristique, Dombes Saône Vallée mène depuis 2015 une concertation autour du développement fluvestre de la Saône avec les collectivités riveraines, les départements de l’Ain, du Rhône et Grand Lyon Métropole. Un travail qui prend tout son sens dans le cadre de L’Échappée bleue avec la réalisation d’une étude sur les infrastructures cyclotouristiques.

Schéma & Itinéraires