Vélo & Territoires

Inscription à la newsletter

Accueil Actualités L’Échappée bleue – Moselle-Saône à vélo, nouveau nom pour la V50

L’Échappée bleue – Moselle-Saône à vélo, nouveau nom pour la V50

« L’Europe a récemment souligné la qualité de la France sur ses itinéraires cyclables. C’est une fierté et cela doit être conforté », c’est en ces termes qu’Yves Krattinger, président du conseil départemental de la Haute-Saône inaugurait le deuxième comité de pilotage de la V50, quelques jours après le prix EuroVelo du tourisme à vélo reçu par la France. Les élus se sont réunis à Épinal pour baptiser l’itinéraire et confirmer la dynamique engagée en 2017.

Consolider le collectif

Le mot d’ordre de la réunion était clair : œuvrer ensemble au développement de la V50, véloroute du Luxembourg à Lyon. « La V50 c’est le travail de chacun qui s’assemble pour constituer un travail collectif. Il nous faut aujourd’hui travailler à la mise en tourisme et conforter la démarche partenariale engagée en novembre dernier sur la V50. » explique Yves Krattinger. Une mise en tourisme qui prend forme, comme en témoigne la parution annoncée du topoguide Chamina sur la V50. « Une équipe de trois personnes s’est mobilisée pendant plus d’un an et demi pour la réalisation de ce guide. Il se décompose en 40 étapes d’une distance totale de 700 km. Les étapes font entre 15 et 30 km pour s’adapter à tous les usages, des excursionnistes aux itinérants » explique Didier Couval, l’un des auteurs du guide. Du 24 juin au 8 juillet 2018, une randonnée militante pourra donner un coup de projecteur à l’itinéraire. « 30 participants parcourront l’intégralité de la V50 en 15 jours. L’idée est de faire connaître les acteurs locaux via l’organisation de trois à quatre rencontres par jour. Ce sera également l’occasion d’effectuer un diagnostic constructif des aménagements déjà réalisés » précise Nicolas Poulouin, membre de l’AF3V, association organisatrice de la randonnée. « Avec aujourd’hui 81 % de réalisation, nombreux sont les touristes à vélo ou les locaux qui s’approprient déjà l’itinéraire » salue Michel Heinrich, président de la communauté d’agglomération d’Épinal, partenaire du projet. La mobilisation de chacun permettra donner vie et continuité à cette véloroute.

Doter la V50 d’une identité

« Si nous voulons être attractif et nous positionner sur le marché des véloroutes en France et en Europe, il est primordial de déterminer l’identité de la V50 et l’accompagner d’une réelle ambition touristique » explique Jean-Jacques Sombsthay, président de Destination 70. Ce sont finalement les appellations L’Échappée bleue en nom et Moselle-Saône à vélo en signature qui ont été retenues. Une décision importante qui marque le point de départ des actions de promotion et communication de la V50. Les prochaines étapes ? Décliner l’identité de l’itinéraire en définissant un logo et une charte graphique.

Adopter les modèles de convention

Une convention sur trois ans régira le fonctionnement du comité d’itinéraire de la V50. Elle fixera les objectifs partagés et co-financés et les engagements de chacun des partenaires. « Cette convention est le fruit d’un travail en commun mené avec l’ensemble des partenaires. Chaque signataire doit y trouver sa place et toutes les remarques doivent être entendues » souligne Jean-Jacques Sombsthay. Les spécificités des territoires doivent être prises en compte pour orchestrer un collectif de cette envergure. Une réalité dont a bien conscience le département de la Haute-Saône, chef de file de l’itinéraire. L’heure est maintenant à la mise en œuvre opérationnelle du plan d’actions et à la validation des conventions de partenariat par les partenaires. Au prochain rendez-vous des élus en septembre à Trévoux, l’échappée bleue aura son plan d’attaque pour trois ans !

Antoine Coué

Schéma & Itinéraires