Vélo & Territoires

Inscription à la newsletter

Accueil Actualités L’Avenue Verte London-Paris, des mensurations de rêve ?

L’Avenue Verte London-Paris, des mensurations de rêve ?

Les partenaires de l’Avenue Verte London-Paris se sont réunis à l’occasion de l’Assemblée Générale de l’association éponyme le 30 septembre 2014. L’occasion pour les partenaires de ce comité d’itinéraire de parler des effets visibles, des actions réalisées et d’évoquer le futur. Un futur prometteur selon les résultats déjà obtenus ; mais incertain sur la forme.

Des effets visibles

« Grâce à l’Avenue Verte, nous avons vu un nouveau type de clientèle qui n’existait pas auparavant », témoigne Le Parc Naturel Régional du Vexin français, partenaire du comité d’itinéraire. Chrystelle Fèvre, de l’Agence de Développement Touristique de l’Oise et pilote des actions marketing renchérit : « L’intérêt de l’itinéraire est confirmé. Trois Tour-Opérateurs (TO) italiens le commercialisent, suite à la réalisation de fiches dédiées et d’accueil TO par les CDT. En tout, pas moins de 17 TO commercialisent l’Avenue Verte London-Paris. La fréquentation des offices de tourisme, elle, a augmenté de 20%».

Un potentiel touristique fort

L’Avenue Verte London-Paris (AVLP) présente en effet les mensurations idéales. Ses 470 km permettent de relier en une semaine les lieux emblématiques que sont Londres et Paris, en traversant des territoires et paysages à fort intérêt touristique. La grande facilité d’embarquement des vélos à bord du TransManche n’est pas étrangère à cette attractivité. Le ferry a enregistré une nette augmentation de l’embarquement des vélos sur la liaison Dieppe-Newhaven. La Presse ne s’y est pas trompée puisqu’elle a largement couvert l’itinéraire en 2014. L’Avenue Verte bénéficie en outre de l’édition de trois topoguides : un en anglais, un en italien et un en français.

Des investissements au rendez-vous

A l’instar de l’Oise qui devrait ouvrir 26 km d’itinéraire en juin 2015 ou du Val d’Oise qui vient d’achever la signalisation des 80 km d’itinéraire le concernant, les partenaires de l’AVLP consacrent d’important moyens à la réalisation de l’itinéraire. « Les Départements font le choix de mettre de l’argent pour l’aménagement et les retombées économiques sont très profitables », indique le Président de Seine-Maritime et de l’association Avenue Verte London-Paris, Nicolas Rouly. Le Département de Seine-Maritime assure par ailleurs le service de ferry, le TransManche, rouage majeur de l’itinéraire, en plus de gérer la coordination des acteurs de l’itinéraire AVLP.

Challenges

Chaque partenaire de l’association convient que les prochaines années s’annoncent complexes pour la dynamique de l’Avenue Verte London-Paris, compte-tenu du remaniement annoncé des collectivités et des élections. La faible participation demandée aux partenaires de l’itinéraire pour les actions communes fragilise clairement la capacité de communication et donc la visibilité de l’itinéraire. Les montants de valorisation semblent en effet sous-calibrés par rapport aux efforts consentis sur l’aménagement et en comparaison avec d’autres comités d’itinéraire. Le Département des Yvelines qui a investi 4,5 millions d’euros sur l’AVLP calcule que la valorisation de l’itinéraire lui revient à 68€ par kilomètre et par an. Un montant dérisoire. « Ce n’est pas la cotisation mais la pérennité de la démarche qui compte. Je serai prêt personnellement à défendre une cotisation plus forte des partenaires actuels » a conclu Jean-Louis Aubry, Président de Oise Tourisme.

 

Camille Thomé

Accès au site internet touristique de l’Avenue Verte London-Paris.

 

Schéma & Itinéraires