Vélo & Territoires

Inscription à la newsletter

Accueil Actualités Les partenaires européens de l’EuroVelo 1 préparent 2014-2020

Les partenaires européens de l’EuroVelo 1 préparent 2014-2020

Des partenaires intéressés et concernés par l’EuroVelo 1 dans son intégralité se sont réunis à l’invitation du conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques mercredi 16 novembre. La réunion avait pour but de mesurer l’intérêt d’un projet européen sur les 8200 km de la véloroute européenne n°1. A l’issue de ce séminaire d’échange entre 28 participants espagnols, irlandais et français, le constat semble clair : l’avancement de l’itinéraire est hétérogène d’un pays à l’autre mais la volonté d’avancer, elle, est unanime.

« Je suis convaincu, très modestement, que nous écrivons une petite page de l’action européenne » a indiqué Kotte Ecenarro, Vice-Président du conseil général des Pyrénées Atlantiques. Le CG64 serait-il le chef de file idéal pour ce projet européen en gestation ? Trop tôt pour le dire. Néanmoins, l’initiateur de la journée prouve déjà son engagement puisqu’il a proposé de jouer le rôle d’ « assemblier » du projet. Il lui incombera, en lien avec les partenaires volontaires d’un futur projet, de formaliser une déclaration d’intention dès novembre 2013 pour aboutir, d’ici septembre 2014, à un projet européen « ambitieux et réaliste en prise avec l’identité et la diversité des territoires » pour l’EuroVelo 1.

Vicky Alquezar, partenaire espagnole, a insisté sur la méthode : « Il faut partir du diagnostic des territoires. Cette analyse fera émerger des thématiques à développer de manière créative.» Eva Lamothe, chef de pôle transfrontalier du Conseil général des Pyrénées-Atlantiques explique en effet : « C’est le projet qui va chercher le cadre d’intervention du programme et non l’inverse ». Autrement dit, seul un programme d’action clair permettra d’opter pour un Interreg V A, B ou C. Le séminaire a permis d’évoquer des pistes d’action : besoins sur l’identité commune et l’évaluation des retombées économiques (France), sensibilisation des acteurs privés à l’intérêt d’EuroVelo et connexion entre les voies vertes existantes (Espagne), soutien à l’infrastructure et valorisation de sites naturels d’exception (Irlande), etc. De manière générale un besoin d’échanges et de dissémination de bonnes pratiques a été clairement identifié.

« Une nouvelle ère de financements notamment européens s’ouvre, a rappelé Kotte Ecenarro.Nous devons nous y pencher pour trouver les meilleurs crédits pour cet objet qui nous occupe, l’EuroVelo 1 ». Des partenaires d’Irlande, d’Espagne, du Portugal et le conseil général de Loire-Atlantique pour la coordination de La Vélodyssée et les Pyrénées-Atlantiques, hôte des journées, les DRC et l’ECF se sont portés volontaires pour formaliser le projet. Portugal et Norvège en dépit de leur absence ont exprimé leur soutien à la démarche en amont du séminaire. Le ton est donné.

 

Plus d’information sur l’itinéraire à vélo La Vélodyssée (l’EuroVelo 1 en France).
Plus d’informations sur l’EuroVelo 1 en Europe.

Schéma & Itinéraires