Vélo & Territoires

Inscription à la newsletter

Accueil Actualités ECF lance le premier baromètre vélo d’ampleur européenne

ECF lance le premier baromètre vélo d’ampleur européenne

Traduction française du communiqué ECF du 7 juin 2013 réalisée par les DRC.

La Fédération des cyclistes européens (ECF) profite de l’approche du congrès international Velo-city 2013 à Vienne qui débutera mardi 11 juin pour dévoiler une étude multicritères sur la pratique du vélo dans les 27 pays de l’Union Européenne.

On remarque d’emblée que les Pays-Bas et le Danemark se positionnent en tête de ce classement grâce à l’évaluation de leurs taux de part modale vélo quotidienne, du tourisme à vélo, de la défense de l’usage du vélo, des ventes de vélo et de la sécurité des cyclistes.

Chloé Mispelon, coordonnatrice de l’étude à l’ECF : « Le but principal de ce Baromètre vélo de l’ECF est d’offrir des comparaisons internationales sur le vélo et son usage. (à l’ECF, ndlr) Nous sommes constamment sollicités pour savoir quel est le pays le plus « cyclable » d’Europe. Le Baromètre vélo de l’ECF est notre façon d’ouvrir un débat autour des 5 dimensions de l’usage du vélo que nous considérons comme prioritaires.

L’ECF est confiante dans le fait que les résultats de l’étude concordent avec des données et les connaissances existantes sur la pratique du vélo. Aujourd’hui, l’ECF lance un appel au programme européen Horizon 2020 pour produire des données fiables et actualisées jusqu’à 2020. Le Baromètre met en évidence le réel besoin de statistiques crédibles sur le vélo en Europe afin de permettre aux gouvernements et associations d’évaluer les progrès de la pratique et pour permettre un travail collaboratif entre les pays pour améliorer les conditions de l’usage du vélo pour les citoyens européens ».

Jusqu’à ce jour, il était difficile de comparer les pratiques cyclables des pays européens dans différents domaines. Le manque de données et la diversité des études menées rendent les évaluations par pays difficiles. Pour la première fois, l’ECF a utilisé 5 enquêtes menées de manière homogène sur l’ensemble du territoire européen pour éliminer les différences de traitements des données d’un pays à l’autre. Les pays se sont vus attribuer des points en fonction de leurs résultats dans chacune des catégories retenues et l’addition de ces points permettait d’atteindre un score final.

Le secrétaire général de l’ECF, Bernhard Ensink précise « Il s’agit d’une étude de grande valeur menée par l’ECF dans une perspective transdisciplinaire. Aujourd’hui, les défenseurs du vélo et nos partenaires peuvent utiliser ces résultats pour inciter leurs gouvernements à réaliser des changements mesurables. Si nous voulons doubler la part modale du vélo en Europe, il est vital pour l’Union européenne d’utiliser ces données et les développer pour savoir où orienter les investissements stratégiques, les fonds structurels et les fonds pour la recherche ».

 

Consulter le classement.

Politiques cyclables