Vélo & Territoires

Inscription à la newsletter

Accueil Actualités L’Assemblée nationale favorable aux stationnements vélos dans les gares

L’Assemblée nationale favorable aux stationnements vélos dans les gares


Le jeudi 11 avril 2013, l’Assemblée nationale a voté un amendement pour la création d’aires de stationnements vélos sécurisés dans les nouvelles gares ou lors du réaménagement des gares existantes.

Le vote en faveur de la création de stationnement sécurisés pour les vélos dans les gares est intervenu au cours de l’examen du projet de loi sur les infrastructures de transport à l’Assemblée nationale. Défendu par le Club des Parlementaires pour le vélo*, l’amendement a obtenu un avis favorable de la part de Frédéric Cuvillier, ministre délégué aux transports.

Le stationnement sécurisé des vélos : un maillon essentiel

La création des stationnements sécurisés pour les vélos dans les gares est un puissant soutien au développement de la pratique cyclable. Ces aménagements permettent de soutenir l’intermodalité train+vélo et d’offrir une protection contre le vol aux cyclistes quotidiens. De nombreuses Régions sont déjà engagées dans le déploiement de ces aménagements et certaines bénéficient même de cofinancements européens pour déployer ces dispositifs. La campagne européenne des Départements & Régions cyclables (DRC) pour « Davantage de financements européens pour le vélo » encourage les collectivités à soutenir le maintien de ces financements européens pour la période 2014-2020 (Voir le témoignage de l’opération Gare à son vélo!).

Un Gouvernement qui met du temps à soutenir une politique nationale vélo

Le soutien du gouvernement à cet amendement est d’autant plus encourageant que le changement de majorité avait mis un frein à l’action ‘vélo’ de l’État. Certaines mesures du Plan national vélo, dévoilé en janvier 2012 par le gouvernement précédent, n’ont pas été appliquées. A titre d’exemple, la promesse d’ 1,5 milliards d’€ pour le développement des véloroutes et voies vertes n’a pas été tenue. Aujourd’hui, le gouvernement semble s’orienter vers une nouvelle politique cyclable suite à la lettre de cadrage de Jean-Marc Ayrault sur la transition écologique remise à la ministre de l’Ecologie, Delphine Batho, et l’avis favorable du ministre des Transports, Frédéric Cuvillier, pour cet amendement.

* Lancé en juillet 2012, le Club des Parlementaires pour le vélo compte 95 députés et sénateurs de toutes tendances politiques.

Crédit photo : bixintx via Flickr cc

Politiques cyclables